Coût des travaux, TVA et aides diverses

Combien coûte une rénovation ?

Une question qui semble simple au point de le demander d’entrée de jeu aux experts que vous solliciterez pour effectuer les travaux. Le problème est que la réponse est elle bien complexe, en ce sens qu’elle doit prendre en compte plusieurs paramètres :

  • Quels sont les travaux à effectuer ? Des rénovations de peinture ou une restauration complète de l’isolation entrainent des frais bien différents.
  • entrent en compte également les matériaux utilisés (premier prix ou matériaux de qualité) et l’expert engagé

Rénovations simples

Une rénovation simple engage des travaux légers dans votre habitat (changement de moquette, mise en place de carrelage, réparation externe d’un équipement de la maison, rénovation des peintures). Ces travaux de rénovation sont compris entre 100 euros le m² et 300 euros le m². Encore une fois, tout dépend des surfaces à rénover et des matériels défectueux à revoir.

Entre la rénovation simple et la grosse rénovation, il existe l’entre-deux, à savoir des petites modifications accompagnant des travaux un peu plus complexes. Si vous souhaitez rénover une ancienne bâtisse, vous devrez probablement remettre l’électricité et/ou l’isolation aux normes, sachant qu’elles évoluent sans cesse.

Grosses rénovations

Pour de la rénovation complète, comptez en général entre 800 et 1000 euros le m².  Cela comprend la création ou modification de cloisons, des travaux sur la plomberie, tout ce qui nécessitera des transformations significatives de l’habitat et des travaux relativement longs.  En tous les cas, pour être sûr que l’achat d’un bien à rénover soit intéressant, renseignez-vous bien sur le prix de votre acquisition ajouté au prix des travaux.

Coût des travaux d’isolation, TVA et aides diverses.

Combien coûtent des travaux d’isolation ? Comment bien isoler son logement ? Quelle TVA payer et quelles aides sont possibles : voici nos réponses aux nombreuses questions que les particuliers se posent avant de réaliser les travaux.

Comment bien isoler sa maison ?

Pour bien isoler les murs de maison, vous aurez le choix entre deux solutions : réaliser une isolation par l’extérieur ou par l’intérieur. Des travaux d’isolation dits « des parois opaques » à combiner avec le remplacement de fenêtres par du double ou triple vitrage (dits « travaux d’isolation des parois vitrées ») et l’isolation des combles et du plancher. A noter : le toit étant le principal poste de déperdition thermique (30%), les travaux d’isolation de toiture restent le poste à privilégier au moment de planifier une rénovation thermique

Le prix de travaux d’isolation

En ce qui concerne l’isolation des parois, les travaux d’isolation par l’extérieur

permettent d’obtenir de meilleurs résultats, et sont complémentaires à des travaux de façade. Selon l’Agence Nationale de l’Habitat, le budget pour une maison de plain-pied en région parisienne est compris entre 8000 à 12000 euros

Une isolation des murs par l’intérieur est moins onéreuse, avec des tarifs débutant à 2500 euros pour une isolation partielle. Inconvénient : la mise en place d’une isolation par l’intérieur réduit sensiblement la surface habitable du logement, contrairement à l’isolation par l’extérieur, appliquée en façade.

Quelle TVA sur des travaux de rénovation énergétique ?

Il existe actuellement trois taux de TVA : le taux réduit (5,5%) destiné aux travaux de rénovation énergétiques, le taux intermédiaire (10%) s’appliquant aux autres travaux d’amélioration de l’habitat et le taux normal de 20 %. Les travaux d’isolation thermique, en tant que travaux concourant à l’amélioration énergétique du bâti permettent de bénéficier du taux réduit de 5,5 % à condition de faire réaliser vos travaux par un professionnel affichant la mention « Reconnu Garant de l’Environnement » (RGE).

D’autre part, le taux réduit concerne également quelques travaux induits de rénovation thermique Exemple : les travaux de ravalement de façade consécutifs aux travaux d’isolation par l’extérieur tels que le bardage des murs ou la reprise des appuis de fenêtre ou des corniches sont également soumis au taux de TVA à 5,5 %.

Une bonne nouvelle pour réduire le montant de sa facture !

Les aides pour réduire le prix des travaux d’isolation thermique

Pour vos travaux d’isolation thermique, vous pouvez  également bénéficier du crédit d’impôt développement durable (CITE) permettant de déduire 30% du coût de vos travaux d’isolation thermique du montant de votre impôt. Pour obtenir cette aide d’État, vos travaux doivent également répondre à des critères de performance énergétique précis selon les opérations (isolation des combles, isolation par l’extérieur, remplacement des portes et fenêtres, etc.). A noter : le plafond pour les travaux d’isolation par l’extérieur est de 150 euros par mètre carré, et de 100 euros pour l’isolation par l’intérieur (matériel et pose).

Pour financer vos travaux d’isolation, le CITE est désormais cumulable avec l’éco-prêt à taux zéro. Ce prêt classique peut aider au financement de vos travaux d’isolation jusqu’à hauteur de 10 000 € à condition que ces derniers fassent partie d’un bouquet de travaux ou participent à diminuer la consommation énergétique globale du logement. D’autres dispositifs permettent également de faire baisser la facture comme les aides de l’Anah avec le programme « Habiter mieux » qui prend en charge jusqu’à 10.000 € pour des travaux permettant d’abaisser de 25 % la consommation énergétique du logement. Les travaux d’isolation font partie des travaux éligibles. Enfin, il existe des aides mises en place au niveau local par les municipalités, régions et collectivités. Leurs montants et conditions dépend de ces dernières. Pour en savoir plus vous pouvez vous rapprocher de l’Agence nationale d’information sur le logement (ANIL). A noter : pour pouvoir prétendre aux aides d’État (CITE, éco-Prêt et aides de l’Anah) vous devrez impérativement confier vos travaux à un professionnel affichant la mention RGE. Cette condition, gage de qualité, est valable pour l’ensemble de ces aides aux travaux.

[contact-form][contact-field label=”NOM” type=”name” required=”1″ /][contact-field label=”Email” type=”email” required=”1″ /][contact-field label=”Website” type=”url” /][contact-field label=”Comment” type=”textarea” required=”1″ /][/contact-form]

Featured post

Comment choisir un bon artisan

NOTRE CONSEIL

FAITES ATTENTION,
NE PAS VOUS FIER AUX OPINIONS  SUR INTERNET POUR TROUVER UN BON ARTISAN:

 

1/Qu’est-ce qu’un artisan sérieux?

. Un artisan sérieux est un professionnel compétent qui vous conseillera de mener à bien votre projet et qui pourra se renseigner en cas de doute. Il doit être déclaré :

Il vous garantira une certaine tranquillité en ce qui concerne la durabilité du projet.

Une entreprise fiable est d’abord et avant tout une entreprise en règle,

Nous vérifions:

*Le K-Bis
*Assurance responsabilité civile décennale
*Assurance de responsabilité professionnelle

*Ensuite, nous vérifions ses références:

Nous contactons les clients précédents de la société directement pour avoir leurs commentaires sur le professionnalisme de l’entreprise. L’objectif de ces échanges est de

valider leur satisfaction avec les points suivants:

La qualité du travail de l’entreprise
Sa réactivité pendant les échanges (mails, téléphone) avant et pendant les travaux
La propreté et le respect du chantier pendant et après le travail
La relation de confiance avec l’entreprise

Ensuite, nous nous rencontrons physiquement pour la phase finale de la sélection.

Le consultant de sandra berthier courtage atteste ainsi l’expertise des équipes et la qualité de l’équipement utilisé si nécessaire. Une fois cette étape validée, l’entreprise peut intégrer le réseau national de courtage aux travaux.

 

En choisissant Sandra Berthier courtage, vous choisissez les meilleurs professionnels de la rénovation.

 

TROUVER UN ARTISAN EN VERIFIANT  SA RÉACTIVITÉ

Cela s’explique par:

Une évaluation à la fin du projet Une évaluation un an plus tard pour assurer l’achèvement parfait de votre travail
C’est ainsi que nous sélectionnons les entreprises partenaires et garantissons la qualité de notre réseau, afin de rendre son travail formel.

Comment choisir un bon artisan

NOTRE CONSEIL

FAITES ATTENTION,
NE PAS VOUS FIER AUX OPINIONS  SUR INTERNET POUR TROUVER UN BON ARTISAN:

 

1/Qu’est-ce qu’un artisan sérieux?

. Un artisan sérieux est un professionnel compétent qui vous conseillera de mener à bien votre projet et qui pourra se renseigner en cas de doute. Il doit être déclaré :

Il vous garantira une certaine tranquillité en ce qui concerne la durabilité du projet.

Une entreprise fiable est d’abord et avant tout une entreprise en règle,

Nous vérifions:

*Le K-Bis
*Assurance responsabilité civile décennale
*Assurance de responsabilité professionnelle

*Ensuite, nous vérifions ses références:

Nous contactons les clients précédents de la société directement pour avoir leurs commentaires sur le professionnalisme de l’entreprise. L’objectif de ces échanges est de

valider leur satisfaction avec les points suivants:

La qualité du travail de l’entreprise
Sa réactivité pendant les échanges (mails, téléphone) avant et pendant les travaux
La propreté et le respect du chantier pendant et après le travail
La relation de confiance avec l’entreprise

Ensuite, nous nous rencontrons physiquement pour la phase finale de la sélection.

Le consultant de sandra berthier courtage atteste ainsi l’expertise des équipes et la qualité de l’équipement utilisé si nécessaire. Une fois cette étape validée, l’entreprise peut intégrer le réseau national de courtage aux travaux.

 

En choisissant Sandra Berthier courtage, vous choisissez les meilleurs professionnels de la rénovation.

 

TROUVER UN ARTISAN EN VERIFIANT  SA RÉACTIVITÉ

Cela s’explique par:

Une évaluation à la fin du projet Une évaluation un an plus tard pour assurer l’achèvement parfait de votre travail
C’est ainsi que nous sélectionnons les entreprises partenaires et garantissons la qualité de notre réseau, afin de rendre son travail formel.

Featured post

Les aides à la rénovation de façade

Le ravalement de façade est un entretien nécessaire, voire obligatoire, pour permettre à une habitation de retrouver son état et ses performances d’origine. À cette occasion, on peut aussi choisir d’améliorer le confort du domicile en le couplant avec la pose d’une isolation extérieure, ce qui rendrait cette opération éligible à plusieurs aides écologiques comme le crédit d’impôt,les subventions de l’ANAHl’éco PTZ, la prime énergie,La TVA réduite,Prime energie…..

Les aides

ANAH

Les aides Anah sont des subventions couvrant jusqu’à 50% des dépenses de rénovation ciblant des maisons de plus de 15 ans. Elles sont exclusivement destinées à des propriétaires ayant des revenus modestes.

Crédit d’impôt

Le crédit d’impôt  transition énergétique (ou CITE) est une aide nationale destinée aux propriétaires et aux locataires d’un logement de plus de 2 ans. Il prend en charge 30% du montant des dépenses éligibles.

Prime energie

La prime énergie est une prime au montant variable distribuée par des acteurs du secteur de l’énergie. Elle est versée sous forme de chèque.

Pacte Energie Solidarité

Le Pacte Energie Solidarité (ou PES) permet à des propriétaires occupants ou locataire de maisons d’isoler leurs combles pour seulement 1€

La TVA réduite

La TVA réduite permet aux particuliers de bénéficier d’un taux de tva réduit pouvant être fixé soit à 5,5% soit à 10% pour l’achat de matériaux destinés aux travaux de rénovation énergétique.

Primes Gouvernementales

Les primes gouvernementales sont des primes versées par le gouvernement à titre exceptionnel. Elles sont en général temporaires avec une durée de vie et un budget limités et définis à l’avance.

Eco-Prêt à Taux Zéro

L’éco prêt à taux zéro permet de bénéficier d’un taux de 0% pour des prêts d’un montant maximal de 30 000 € sur 15 ans. Il est destiné aux projets de rénovation incluant un bouquet de travaux (au moins deux travaux).

Ademe

L’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie est un organisme public dont la mission principale est d’élaborer et implémenter les politiques publiques destinées à la maîtrise de l’énergie.

 

Quel est le prix des travaux de façade ?

Le prix d’un ravalement de façade comprend le nettoyage des murs, leur réparation et le ravalement. Il dépend de plusieurs critères :

*le type de revêtement (crépi, enduit, peinture…),

*la composition de la façade (brique, pierre, béton, bois…),

*l’état du bâtiment, la nécessité ou pas d’un échafaudage, les garanties et les assurances.

En fonction de tous ces paramètres, on peut définir une tranche de prix au m² allant de 30 à 120 euros. Le coût approximatif d’un ravalement avec de la peinture, sans échafaudage, se situe entre 30 et 60 euros/m².

Pour un ravalement avec enduit, il faut compter entre 30 et 80 euros/m².

La facture sera moins salée avec un enduit monocouche qu’avec un enduit crépi ou à la chaux par exemple. Les ravalements nécessitant un échafaudage sont forcément plus onéreux, d’autant plus que le nombre d’étages est important. Plus la façade d’origine est en mauvais état, plus les travaux seront chers. On paye environ deux fois plus cher pour le ravalement d’une façade ancienne que pour celui d’une façade plus récente.

Enfin, il est utile de se renseigner sur les aides existantes : crédit d’impôt, subventions de l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat), la prime énergie, les aides locales…

Quel crépi ou peinture de façade choisir ?

Choisir un crépi de façade adapté au matériau du mur et capable de résister aux intempéries peut sembler périlleux pour un non initié. Préparation, pose, protection… Le savoir-faire et les connaissances nécessaires comptent pour beaucoup dans la réussite de votre projet.

Comment nettoyer sa façade ?

La pollution et l’usure laissent sur les façades de nombreuses traces et peuvent à termes, engendrer des désordres importants. Retour sur les solutions pour bien nettoyer sa façade, une étape d’entretien indispensable à la pérennité de votre bien.

 Quelle finition de façade choisir ?

Choisir une finition de façade demande une certaine réflexion. Les produits actuels bénéficient de différentes propriétés qui les rendent plus ou moins adaptés à chaque maison, en fonction de l’orientation de la façade, du climat de la région, et de l’état des murs. Explications sur les critères à prendre compte pour choisir la finition qui convient à votre façade.

Peindre une façade : les étapes à suivre

Réalisée au maximum tous les 10 ans, la peinture de la façade doit suivre certains impératifs pour une esthétique parfaite et une étanchéité à toutes épreuves. Conseils et étapes à suivre…..

Bardage de façade, quels matériaux choisir ?

Le bardage de façade est une solution pratique et esthétique pour améliorer l’apparence extérieure de son habitat. Bardage en bois, en PVC ou en composite ? Conseils et infos pour vous aider à choisir le bardage de façade le plus adapté à votre projet et à votre budget.

Peinture de façade : les conseils pour reussir votre chantier.

Suivez nos conseils pour peindre une façade, réussir votre chantier et si l’extérieur de votre logement  a besoin d’un ravalement de façade  ou bien vous souhaitez rénover ou changer l’aspect de votre façade.

Ravalement de façade : état des lieux, diagnostic et traitement

En présence de certains troubles, il est nécessaire d’entreprendre une ou plusieurs opérations sur la façade. Avant de planifier les travaux, il convient de faire un état des lieux pour trouver le traitement adapté à votre façade.

Les aides à la rénovation de façade

Le ravalement de façade est un entretien nécessaire, voire obligatoire, pour permettre à une habitation de retrouver son état et ses performances d’origine. À cette occasion, on peut aussi choisir d’améliorer le confort du domicile en le couplant avec la pose d’une isolation extérieure, ce qui rendrait cette opération éligible à plusieurs aides écologiques comme le crédit d’impôt,les subventions de l’ANAHl’éco PTZ, la prime énergie,La TVA réduite,Prime energie…..

Les aides

ANAH

Les aides Anah sont des subventions couvrant jusqu’à 50% des dépenses de rénovation ciblant des maisons de plus de 15 ans. Elles sont exclusivement destinées à des propriétaires ayant des revenus modestes.

Crédit d’impôt

Le crédit d’impôt  transition énergétique (ou CITE) est une aide nationale destinée aux propriétaires et aux locataires d’un logement de plus de 2 ans. Il prend en charge 30% du montant des dépenses éligibles.

Prime energie

La prime énergie est une prime au montant variable distribuée par des acteurs du secteur de l’énergie. Elle est versée sous forme de chèque.

Pacte Energie Solidarité

Le Pacte Energie Solidarité (ou PES) permet à des propriétaires occupants ou locataire de maisons d’isoler leurs combles pour seulement 1€

La TVA réduite

La TVA réduite permet aux particuliers de bénéficier d’un taux de tva réduit pouvant être fixé soit à 5,5% soit à 10% pour l’achat de matériaux destinés aux travaux de rénovation énergétique.

Primes Gouvernementales

Les primes gouvernementales sont des primes versées par le gouvernement à titre exceptionnel. Elles sont en général temporaires avec une durée de vie et un budget limités et définis à l’avance.

Eco-Prêt à Taux Zéro

L’éco prêt à taux zéro permet de bénéficier d’un taux de 0% pour des prêts d’un montant maximal de 30 000 € sur 15 ans. Il est destiné aux projets de rénovation incluant un bouquet de travaux (au moins deux travaux).

Ademe

L’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie est un organisme public dont la mission principale est d’élaborer et implémenter les politiques publiques destinées à la maîtrise de l’énergie.

 

Quel est le prix des travaux de façade ?

Le prix d’un ravalement de façade comprend le nettoyage des murs, leur réparation et le ravalement. Il dépend de plusieurs critères :

*le type de revêtement (crépi, enduit, peinture…),

*la composition de la façade (brique, pierre, béton, bois…),

*l’état du bâtiment, la nécessité ou pas d’un échafaudage, les garanties et les assurances.

En fonction de tous ces paramètres, on peut définir une tranche de prix au m² allant de 30 à 120 euros. Le coût approximatif d’un ravalement avec de la peinture, sans échafaudage, se situe entre 30 et 60 euros/m².

Pour un ravalement avec enduit, il faut compter entre 30 et 80 euros/m².

La facture sera moins salée avec un enduit monocouche qu’avec un enduit crépi ou à la chaux par exemple. Les ravalements nécessitant un échafaudage sont forcément plus onéreux, d’autant plus que le nombre d’étages est important. Plus la façade d’origine est en mauvais état, plus les travaux seront chers. On paye environ deux fois plus cher pour le ravalement d’une façade ancienne que pour celui d’une façade plus récente.

Enfin, il est utile de se renseigner sur les aides existantes : crédit d’impôt, subventions de l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat), la prime énergie, les aides locales…

Quel crépi ou peinture de façade choisir ?

Choisir un crépi de façade adapté au matériau du mur et capable de résister aux intempéries peut sembler périlleux pour un non initié. Préparation, pose, protection… Le savoir-faire et les connaissances nécessaires comptent pour beaucoup dans la réussite de votre projet.

Comment nettoyer sa façade ?

La pollution et l’usure laissent sur les façades de nombreuses traces et peuvent à termes, engendrer des désordres importants. Retour sur les solutions pour bien nettoyer sa façade, une étape d’entretien indispensable à la pérennité de votre bien.

 Quelle finition de façade choisir ?

Choisir une finition de façade demande une certaine réflexion. Les produits actuels bénéficient de différentes propriétés qui les rendent plus ou moins adaptés à chaque maison, en fonction de l’orientation de la façade, du climat de la région, et de l’état des murs. Explications sur les critères à prendre compte pour choisir la finition qui convient à votre façade.

Peindre une façade : les étapes à suivre

Réalisée au maximum tous les 10 ans, la peinture de la façade doit suivre certains impératifs pour une esthétique parfaite et une étanchéité à toutes épreuves. Conseils et étapes à suivre…..

Bardage de façade, quels matériaux choisir ?

Le bardage de façade est une solution pratique et esthétique pour améliorer l’apparence extérieure de son habitat. Bardage en bois, en PVC ou en composite ? Conseils et infos pour vous aider à choisir le bardage de façade le plus adapté à votre projet et à votre budget.

Peinture de façade : les conseils pour reussir votre chantier.

Suivez nos conseils pour peindre une façade, réussir votre chantier et si l’extérieur de votre logement  a besoin d’un ravalement de façade  ou bien vous souhaitez rénover ou changer l’aspect de votre façade.

Ravalement de façade : état des lieux, diagnostic et traitement

En présence de certains troubles, il est nécessaire d’entreprendre une ou plusieurs opérations sur la façade. Avant de planifier les travaux, il convient de faire un état des lieux pour trouver le traitement adapté à votre façade.

Featured post

Subventions accessibilité et travaux. Quels travaux sont concernés par les réductions d’impôts et aides ?

 Qu’est-ce que les primes exceptionnelles ? Quelles sont les aides de l’Etat pour rénover en 2017 ? Quel est le montantde l’éco-prêt à taux zéro ? Quel est le taux du crédit d’impôt de transition énergétique ? Qui peut bénéficier des aides de l’Etat pour la rénovation énergétique ? Qu’est-ce que le RGE ? 

le crédit d’impôt

  • le crédit d’impôt pour la transition énergétique est reconduit en 2017

Ce crédit d’impôt porte sur les travaux de rénovation énergétique pour l’habitation principale. Il vous permet de bénéficier d’un taux unique de réduction d’impôt sans condition de ressources.

en effet toujours un taux unique en 2017 de 30 % de crédit d’impôt est toujours d’actualité et adopté pour tous les travaux éligibles au crédit d’impôt, quel que soit le nombre de travaux à effectuer (pas besoin de bouquet de travaux) et cela sans condition de ressource => c’est le bon moment pour réaliser des travaux en 2017.

plafonnées à 8 000 € pour une personne seule ou 16 000 € pour un couple, (majoré de 400 € par personne à charge) sur une période de 5 ans.

Des critères plus exigeants

Un arrêté interministériel fixe désormais de nouveaux critères d’éligibilité plus exigeants pour l’acquisition de certains équipements. Ces équipements sont les chaudières à haute performance énergétique, les équipements de production de chauffage ou de fourniture d’eau chaude sanitaire (ECS) utilisant l’énergie solaire thermique, ainsi que les pompes à chaleur.

Aide à la rénovation énergétique : l’éco-prêt à taux zéro

Depuis le 1 mars 2016, le Crédit d’ Impôt Transition Énergétique 2017 est maintenant cumulable avec l’Eco-prêt à taux zéro 2017 sans condition de ressource. cette nouvelle mesure a été annoncé par Ségolène Royal le 7 mars 2016 et sera mise en application à partir du 1 mars 2016. C’est vraiment une bonne nouvelle qui va dans le sens du développement des énergies renouvelables.

L’éco-prêt à taux zéro est également prolongé cette année. Il est octroyé sous réserve de réaliser:

  • soit un bouquet de travaux (au moins deux)
  • soit des travaux de réhabilitation de votre système d’assainissement (non collectif)
  • soit des travaux permettant d’atteindre une performance énergétique globale minimale de votre logement

Il vous permet d’obtenir jusqu’à 20 000 euros (si vous réalisez un bouquet de 2 travaux) ou 30 000 euros (si bouquet de 3 travaux +). Il est remboursable sur une durée maximale de 15 ans.

Eco-ptz et crédit d’impôt : un cumul possible ?

l’éco-prêt à taux zéro 2017 est cumulable sans conditions de ressources à compter du 1er mars 2016

La « dernière » condition de ressources permettant de bénéficier du cumul pour les offres d’avances émises depuis le 1er mars 2016 a été supprimée ; Le CITE et l’éco-PTZ sont donc cumulables pour votre projet de rénovation de maisonou de rénovation d’appartement, et ce, sans aucunes conditions de revenus

 

Subventions accessibilité et travaux. Quels travaux sont concernés par les réductions d’impôts et aides ?

 Qu’est-ce que les primes exceptionnelles ? Quelles sont les aides de l’Etat pour rénover en 2017 ? Quel est le montantde l’éco-prêt à taux zéro ? Quel est le taux du crédit d’impôt de transition énergétique ? Qui peut bénéficier des aides de l’Etat pour la rénovation énergétique ? Qu’est-ce que le RGE ? 

le crédit d’impôt

  • le crédit d’impôt pour la transition énergétique est reconduit en 2017

Ce crédit d’impôt porte sur les travaux de rénovation énergétique pour l’habitation principale. Il vous permet de bénéficier d’un taux unique de réduction d’impôt sans condition de ressources.

en effet toujours un taux unique en 2017 de 30 % de crédit d’impôt est toujours d’actualité et adopté pour tous les travaux éligibles au crédit d’impôt, quel que soit le nombre de travaux à effectuer (pas besoin de bouquet de travaux) et cela sans condition de ressource => c’est le bon moment pour réaliser des travaux en 2017.

plafonnées à 8 000 € pour une personne seule ou 16 000 € pour un couple, (majoré de 400 € par personne à charge) sur une période de 5 ans.

Des critères plus exigeants

Un arrêté interministériel fixe désormais de nouveaux critères d’éligibilité plus exigeants pour l’acquisition de certains équipements. Ces équipements sont les chaudières à haute performance énergétique, les équipements de production de chauffage ou de fourniture d’eau chaude sanitaire (ECS) utilisant l’énergie solaire thermique, ainsi que les pompes à chaleur.

Aide à la rénovation énergétique : l’éco-prêt à taux zéro

Depuis le 1 mars 2016, le Crédit d’ Impôt Transition Énergétique 2017 est maintenant cumulable avec l’Eco-prêt à taux zéro 2017 sans condition de ressource. cette nouvelle mesure a été annoncé par Ségolène Royal le 7 mars 2016 et sera mise en application à partir du 1 mars 2016. C’est vraiment une bonne nouvelle qui va dans le sens du développement des énergies renouvelables.

L’éco-prêt à taux zéro est également prolongé cette année. Il est octroyé sous réserve de réaliser:

  • soit un bouquet de travaux (au moins deux)
  • soit des travaux de réhabilitation de votre système d’assainissement (non collectif)
  • soit des travaux permettant d’atteindre une performance énergétique globale minimale de votre logement

Il vous permet d’obtenir jusqu’à 20 000 euros (si vous réalisez un bouquet de 2 travaux) ou 30 000 euros (si bouquet de 3 travaux +). Il est remboursable sur une durée maximale de 15 ans.

Eco-ptz et crédit d’impôt : un cumul possible ?

l’éco-prêt à taux zéro 2017 est cumulable sans conditions de ressources à compter du 1er mars 2016

La « dernière » condition de ressources permettant de bénéficier du cumul pour les offres d’avances émises depuis le 1er mars 2016 a été supprimée ; Le CITE et l’éco-PTZ sont donc cumulables pour votre projet de rénovation de maisonou de rénovation d’appartement, et ce, sans aucunes conditions de revenus

 

Bien choisir son artisan

Trouver un professionnel peut s’avérer être un véritable casse tête

Un projet de rénovation, de construction ou un dépannage ? Les raisons de chercher un artisan pour des travaux sont multiples. Et très souvent, cette étape s’annonce très fastidieuse pour les particuliers. En effet, rechercher le bon professionnel demande du temps et de l’énergie quand il s’agit de se renseigner sur un domaine qui nous est parfois totalement étranger. Fort de ce constat un reseau national de courtage en travaux s est creéé. Le principe : vous remplissez un questionnaire pour vos travaux et le conseiller en travaux vous promet en retour le nombre de devis demander de professionnels, le tout totalement gratuitement et sans engagement.

Le courtier en travaux

I/Se renseigne sur le sérieux de l’artisan ou de                l’entreprise

a/ sur le sérieux de l’artisan, ses réalisations .

b/quels chantiers ont déjà été réalisés.

c/vérifie ses références.

II/Choisie un artisan immatriculé au répertoire des métiers

Vérifie que l’artisan est bien immatriculé au répertoire des métiers. Ce numéro doit figurer sur les devis ,

Vérifie Pour les entreprises qu’elles disposent bien d’un SIRET.

III/Choisie un artisan présentant les assurances obligatoires

L’artisan doit également pouvoir vous présenter sur simple demande certaines assurances obligatoires : l’assurance responsabilité civile professionnelle, la garantie décennale; (uniquement pour les travaux de gros-oeuvre). Cette garantie couvre les dommages survenus après la réception des travaux, pendant une durée de 10 ans.

 

 

Featured post

Afin d’agrandir un espace intérieur et de profiter d’une vue sur les environs, l’idéal est une véranda

 

 Afin d’agrandir un espace intérieur et de profiter d’une vue sur les environs, l’idéal est une véranda

La véranda est un rêve accessible, mais pour être sûr d’en profiter au maximum, il faut bien cogiter en amont. Quel est le prix d’une véranda ?

Saviez-vous que le prix d’une véranda dépend directement de sa surface totale,les matériaux employés, le modèle choisi, du choix de la forme, de la toiture ?

Les vérandas en PVC sont les moins chères

il existe aussi véranda pour piscine intérieure chauffée

Continue reading “Afin d’agrandir un espace intérieur et de profiter d’une vue sur les environs, l’idéal est une véranda”

Vous envisagez de faire des travaux de rénovation ou d’agrandissement dans votre habitation ?

Vous pouvez bénéficier d’un prêt à taux zéro d’un montant de 30 000 € maximum (remboursable sur une période allant de 3 à 10 ans) pour rendre votre habitation plus économe en énergie, plus confortable et moins émettrice de gaz à effet de serre. Pour réaliser ces travaux, vous devez passer par un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement (RGE).

Anciennement appelé le CIDD (crédit d’impôt développement durable), le Cite est, à l’instar de l’éco PTZ, une aide accordée dans le cadre de la réalisation de travaux en faveur de la qualité environnementale. Il permet de déduire de vos impôts 30 % des dépenses d’équipement et/ou de main d’œuvre de vos travaux de rénovation énergétique (isolation thermique, nouveau système de chauffage ou installation utilisant une source d’énergie renouvelable par exemple).

Conatctez nous

Si vous possédez un Plan d’Epargne Logement (PEL) et/ou un Compte d’Epargne Logement (CEL), vous pouvez prétendre, en fonction des intérêts acquis pendant la phase d’épargne, à un prêt à un taux avantageux pour financer vos travaux.

[contact-form][contact-field label=”Nom” type=”name” required=”1″ /][contact-field label=”Email” type=”email” required=”1″ /][contact-field label=”Website” type=”url” /][contact-field label=”Votre message” type=”textarea” required=”1″ /][/contact-form]

Proudly powered by WordPress | Theme: Baskerville 2 by Anders Noren.

Up ↑