Prix ravalement de façade

 

Le ravalement de façade  est Une étape importante pour préserver la valeur d’un immeuble. Repoussé et redouté, le ravalement est la bête noire d’un propriétaire

Quel est le coût des travaux de rénovation de la façade d’un logement ?

Le ravalement de façade consiste à remettre en bon état les murs extérieurs de votre logement.La façade d’une maison relève du domaine public et la loi impose une rénovation d’un bâtiment que ce soit un pavillon, une résidence ou un immeuble
tous les 10 ans.les travaux de rénovation de façade sont fortement conseillés Les prix d’un ravalement de façade varient fortement d’une opération à l’autre. Il convient donc de faire établir des devis de ravalement afin d’avoir une idée précise du coût de ces travaux… En effet, les budgets moyens pour 2018 tournent autour de 50 € le mètre carré, avec des maxima à 150 € en 2018. Mais Pour une estimation au plus juste du coût de votre projet n’hésitez pas à demander des devis gratuits et sans engagements auprès de nos artisans sélectionnés.

Le prix du ravalement de façade dépend notamment :

1-  l’échafaudage, qui représente généralement de 20 à 35 % du montant du devis

2-  les matériaux, qui représentent de 10 à 30 % des travaux

3-  la main-d’œuvre, qui selon le type de chantier représentera  40 à 70 % du prix final.

*du matériau de votre façade (brique, béton, pierre, bois…),

*de son revêtement (enduit, crépi, peinture…),

*de l’état de la façade (salissures, fissures ou pathologies plus graves…),

*de la surface des travaux (hauteur et surface totale),

*de l’accessibilité de votre maison (pour l’échafaudage par exemple),

*des services demandés (nettoyage d’entretien ou ravalement complet avec peinture).

 

Le bardage

 Est  l’application d’un matériau solide de placage sur les murs du bâtiment. Qui permet d’intégrer une couche d’isolation extérieure entre les murs et la façade.

Prix d’un bardage

Entre 5€/m² et 150€/m², en fonction des matériaux, des techniques utilisées et de l’isolation envisagée.

Prix d’un placage

Le prix d’un placage varie de 20€/m² à 120m².

Le placage de certains matériaux sur les façades afin d’apporter une légère isolation et une excellente esthétique.

Généralement on utilise des placages de pierre ou de briquettes, selon la région dans laquelle se trouve la maison.

Prix d’un crépi

Peut varier est de 4€/m² à 10€/m² par couche.

Le crépi est un couche d’enduit appliquée sur le mur de la façade, soit à la main soit à la machine et respectant l’une des quelques couleurs disponibles.

Prix de la peinture : la peinture de façade se négocie de 15€/m² à 110€/m²

Repeindre une façade

Faite appel à des types de peintures spécialement étudiés pour résister longtemps face aux éléments.

Coût d’un ravalement de façade d’immeuble au m² entre 40€ et 200€ le m²

Les aides pour faire baisser le tarif du ravalement de façade

La rénovation des façades peut contribuer à une meilleure isolation thermique et acoustique si elle est accompagnée de la pose d’un isolant sur la façade

 

Conseil d’expert

Le choix de l’entreprise de ravalement de façades dépend essentiellement du type de ravalement envisagé. Choisir une entreprise avec des qualifications professionnelles Qualibat, qui correspondent au type de ravalement souhaité. Comparez plusieurs offres techniques, et retenez le devis le plus détaillé, avec le meilleur rapport qualité prix.

 

 

[contact-form][contact-field label=”Name” type=”name” required=”1″ /][contact-field label=”Email” type=”email” required=”1″ /][contact-field label=”Website” type=”url” /][contact-field label=”Comment” type=”textarea” required=”1″ /][/contact-form]

DEVIS GRATUIT ET SANS ENGAGEMENT POUR VOS TRAVAUX DE RAVALEMENT ET D’ISOLATION

 

Valorisez votre copropriété en soignant le ravalement

Plusieurs années sont parfois nécessaires pour le faire accepter par tous les copropriétaires.

 

 

 

Budget au m2 pour différents types de façades à ravaler maison individuelle :

 

*ravalement peinture sur enduit en bon état: prix de 30 à 40€/ m2

 

*ravalement peinture sur enduit en mauvais état: prix de 50 à 60 € / m2

 

*ravalement avec enduit monocouche projeté: prix de30à50€ /m2

 

*ravalement avec enduit à la chaux : prix de 50 à 80 € / m2

 

 

Budget au m2 pour différents types de façades à ravaler Immeuble :

 

*ravalement peinture sur enduit bon état avec échafaudage fixe : prix de 60 à 80 € / m2

 

*ravalement peinture sur enduit bon état avec échafaudage volant : prix de 40 à 60 € / m2

 

*ravalement technique peinture d’imperméabilisation sur béton : prix de 60 à 150 € / m2

 

*ravalement crépi de parement  RPE ou RME: prix de 40 à 60 € / m2.

 

 

 

 

#prix ravalement #facade maison 100m2, #combien coute un ravalement de facade, #prix ravalement maison, #prix ravalement maison m2, #prix facade maison 100m2, #ravalement de façade prix au m2, #combien coute un ravalement.

Vous aimeriez réaliser des travaux mais vous ne voulez pas vous consacrer à la recherche des entreprises ?

Vous aimeriez réaliser des travaux mais vous ne voulez pas vous consacrer à la recherche des entreprises ?

Vous souhaitez entreprendre des #travaux de rénovation, d’extension, de construction ou d’aménagement ?

Un évier à changer, une #façade à repeindre?

Vous avez des difficultés à obtenir des devis clairs auprès des différents #artisans de votre région ?,

Trouver des entreprises disponibles et fiables ?

Faite appel à Sandra Berthier Courtage.

Entre autres, si vous souhaitez réaliser des travaux mais que vous n’avez ni l’envie, ni le temps de faire les démarches afin de contacter des artisans, sans être certain de la qualité de travail qu’ils pourraient vous apporter, les rencontrer un à un, les relancer afin d’obtenir les chiffrages. En résumé, une perte de temps et d’énergie qui s’annonce pour vous.

Le risque pour le particulier est de patienter un moment avant de trouver le bon professionnel et de parfois payer le prix fort.

Le choix des entreprises fait partie des principaux obstacles rencontrés par le grand public.

C est est réellement le rôle de #courtier en travaux

De la rénovation à l’extension d’une maison, en passant par les petits #travaux d’amélioration, l’équipe TousRenov centralise tous vos besoins et vous accompagne dans vos démarches jusqu’à la fin des travaux engagés par nos artisans.

Le #courtier en travaux facilite la mise en relation de maîtres d’ouvrages et d’#entreprises de bâtiment.

Dès que le client contacte un courtier, tout s’enchaîne rapidement  Le courtier se déplace chez le particulier pour évaluer ses besoins  Le cahier des charges est ensuite présenté aux entreprises avec lesquelles le courtier travaille. Ce dernier coordonne la venue des différents corps de métier pour évaluer la faisabilité technique des travaux et effectuer le #chiffrage des travaux. Les devis seront ensuite transmis au courtier.

Ce dernier compare les devis qui lui sont remis par les professionnels, vérifie leur adéquation avec les besoins du client et lui envoie les meilleures offres. Ce dernier n’aura plus qu’à faire son choix en signant le ou les devis qui seront renvoyés aux entreprises. Il peut aussi refuser les offres qui lui sont proposées.

 

Le Courtier en travaux peut intervenir dans tous les domaines relatifs aux travaux, rénovation, aménagement, extension, entretien, #construction….
Notre prestation est gratuite, sans frais pour les clients qui nous confient leurs recherches de prestataires de travaux, même si vous ne donnez pas suite aux devis qui vous sont proposés.

 

#Isoler son logement est une nécessité. TousRenov  se chargera de vous proposer des #devis travaux négociés auprès de son bon réseau de professionnels du bâtiment, vérifié en amont la solvabilité et les assurances des entreprises et artisans qu’il présente, sélectionnés pour tous vos #travaux de rénovation, d’aménagement et d’extension.

Le courtier aura aussi négocié avec son réseau les tarifs pour proposer aux clients des prix attractifs.
Votre projet est ainsi géré par un seul interlocuteur.

Par un seul appel, vous trouvez donc un intermédiaire entre vous et tous les #professionnels du bâtiment.

Notre activité représente un gain de temps pour ceux-ci, diminuant ainsi leurs charges.

Le particulier devra réceptionner lui-même les travaux qu’il a commandés, une tâche qui n’est pas toujours facile dans certains cas. L’artisan de confiance pour réussir vos travaux !

Le #courtier en travaux, un gage de confiance?

Est il intéressant de faire appel à un .Personnellement, je ne vois que du positif .Un gain de temps fou parce qu’il s’occupe de tout.

[contact-form][contact-field label=”Name” type=”name” required=”1″ /][contact-field label=”Email” type=”email” required=”1″ /][contact-field label=”Website” type=”url” /][contact-field label=”Comment” type=”textarea” required=”1″ /][/contact-form]

Quel est le coût à prévoir pour rénover un appartement ou une maison?

Vous avez craqué pour l’appartement de vos rêves mais les importants travaux de rénovation à prévoir vous inquiètent ? Quel budget faut-il compter pour refaire l’électricité, la plomberie, l’isolationchanger les fenêtresle chauffage ou refaire les sols ?

Miser sur un bien à rénover peut séduire. Mais la prudence est de mise.

Acquérir une maison à rénover peut présenter une belle opportunité mais La plus grande difficulté consiste à évaluer le montant des travaux et le temps de leur réalisation

Quel est le budget d’une rénovation d’appartement ?

Faites appel à des professionnels pour faire réaliser l’étude de faisabilité avant même de signer le compromis de vente.

Effectuez un état des lieux, dressez une liste des transformations envisagées, réalisez une estimation des travaux. Le professionnel déterminera si le projet est compatible avec votre budget ,n hésitez pas a établir des devis par des entrepreneurs du bâtiment, mais sachez bien L’évaluation des travaux ne se fera que sur une base imprécise et Prévoyez une marge d’erreur, en partant du principe que les travaux seront sans doute un peu plus longs et un peu plus coûteux que prévu.

Des aides au financement des travaux

Appliqué aux travaux d’amélioration énergétique (pose, installation et entretien de matériaux et équipements d’économie d’énergie).

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (Cite)

Seuls certains travaux y sont éligibles et ils doivent être effectués par une entreprise labellisée RGE

Vous comptiez sur le Crédit d’Impôt pour fiancer vos travaux?

Si vous n’avez pas pu signer le devis dans les temps impartis, vous pourrez toujours bénéficier de la TVA à 5,5%.

Le taux réduit sera maintenu sans discontinuité pour les travaux portant sur la pose, l’installation et l’entretien des chaudières HPE fioul, des parois vitrées, des volets isolants et des portes d’entrée.

Vous pouvez également déposer un dossier auprès de l’Agence nationale d’amélioration de l’habitant (Anah), qui apporte une aide financière à la réalisation de certains travaux lourds (logement insalubre) ou à des projets de travaux d’amélioration (sécurité, autonomie de la personne, précarité énergétique) réalisés par des propriétaires occupants. Commencez vos démarches assez tôt car vous ne pourrez pas les entamer tant que la demande ne sera pas déposée. Une condition de ressources est exigée.

Combien coûte une rénovation ?

La réponse est bien complexe, en ce sens qu’elle doit prendre en compte plusieurs paramètres :

Quelle est la superficie de votre habitation ?

Rénover un studio ou une maison de 100m² ne représente pas la même charge.

Quels sont les travaux à effectuer ?

Des rénovations de peinture ou une restauration complète de l’isolation entrainent des frais bien différents. Entrent en compte également les matériaux utilisés (premier prix ou matériaux de qualité) et l’expert engagé

Rénovations simples

Une rénovation simple : engage des travaux légers dans votre habitat (changement de moquette, mise en place de carrelage, réparation externe d’un équipement de la maison, rénovation des peintures). Ces travaux de rénovation sont compris entre 100 euros le m² et 300 euros le m². Encore une fois, tout dépend des surfaces à rénover et des matériels défectueux à revoir.

Entre la rénovation simple et la grosse rénovation, il existe l’entre-deux, à savoir des petites modifications accompagnant des travaux un peu plus complexes. Si vous souhaitez rénover une ancienne bâtisse, vous devrez probablement remettre l’électricité et/ou l’isolation aux normes, sachant qu’elles évoluent sans cesse.

Grosses rénovations

Pour de la rénovation complète, comptez en général entre 800 et 1000 euros le m².  Cela comprend la création ou modification de cloisons, des travaux sur la plomberie, tout ce qui nécessitera des transformations significatives de l’habitat et des travaux relativement longs.  En tous les cas, pour être sûr que l’achat d’un bien à rénover soit intéressant, renseignez-vous bien sur le prix de votre acquisition ajouté au prix des travaux.

Conseil avant l’achat : se faire assister d’un expert

Il n’est pas toujours facile de réaliser un bon investissement lors de l’achat d’un bien immobilier. Entre les travaux de rénovation et de mise aux normes, parfois très lourds, ce qui pouvait paraître une bonne affaire peut très vite devenir un gouffre financier dans lequel on regrette de s’être  lancé..

Mieux vaut sécuriser son achat en amont en sollicitant les services d’un expert immobilier. Il vous évitera de faire une erreur grâce à un avis technique ou économique du bien que vous souhaitez acquérir.

Pour les plus gros travaux

Pour l’ouvrir des murs porteurs, la rénovation de  la toiture d’une maison etc.  demandez au propriétaire de vous autoriser à visiter les lieux avec un homme de l’art (architecte, cabinet d’étude) qui vous fera un devis préalable. Son regard avisé peut déceler de gros problèmes.

TousRenov de Sandra Berthier Courtage  peut également vous accompagner et gérer les travaux de A à Z. Il est presque indispensable dans le cas où vous envisagez de réunir deux appartements pour n’en créer qu’un seul.

contact@tousrenov.fr

www.tousrenov.fr

[contact-form][contact-field label=”Name” type=”name” required=”1″ /][contact-field label=”Email” type=”email” required=”1″ /][contact-field label=”Website” type=”url” /][contact-field label=”Comment” type=”textarea” required=”1″ /][/contact-form]

Featured post

Traitement contre l’humidité des murs et la moisissure dans la maison

Une maison se doit de garder un certain taux d’humidité pour le confort et la santé de ses occupants

Tâches, décollements des papiers peints et écaillements des peintures trace de rouille, moisissures, mérule et salpêtre sont des pathologies récurrentes et alarmantes … et des  signes d’une maison ou d’un appartement victime de l’humidité. Un problème sérieux pour la pérennité du bien immobilier et  pour le bien-être et la santé de ses occupants.

L’humidité peut venir de plusieurs facteurs : mauvaises conditions météorologiques,  manque de ventilation, mauvaise isolation des murs,

Heureusement, il existe un grand nombre de gestes à adopter pour lutter contre l’humidité facilement

 

Pour garder un taux d’humidité sain dans votre maison, il y a des règles à suivre et des contrôles à effectuer régulièrement.

1/Aérer

 

Le geste le plus simple est de renouveler l’air en aérant chaque pièce de la maison, pendant 5 à 10 minutes chaque jour. Cette ventilation naturelle permettra de combattre l’humidité et de supprimer les odeurs accumulées.

L’air extérieur est plus sec que celui d’une maison.

Il faut donc redoubler d’efforts dans la cuisine et la salle de bain

Et d éviter de les faire sécher dans les pièces à vivre car Le linge qui vient d’être lavé est aussi une grande source d’humidité : en séchant, l’eau qui était contenue dans les fibres du linge se retrouve dans l’air ambiant et finit par se déposer sur les murs et le plafond, donc  préférable de le faire sécher à l’extérieur ou dans un endroit très ventilé.

2/ Ne pas obstruer les bouches d’aération

 

Dans les maisons, il existe des bouches d’aération dont le rôle est justement de lutter contre ce problème. Surtout, ne mettez rien devant qui empêcherait l’air de passer à travers.

De la même manière, si vous avez un système de ventilation électrique, ne l’éteignez pas. Laissez-le plutôt faire son travail.

3/ Vérifier l’étanchéité de votre maison

Faites régulièrement le tour de votre maison pour vérifier qu’il n’y ait aucune fissure dans les murs et que le toit et les fenêtres soient complètement étanches. À l’intérieur de votre maison, vérifiez aussi les joints de vos éviers, douches et baignoires.

Si vous remarquez une fuite ou un manque d’étanchéité, ne tardez pas de faire appel à un professionnel pour en déterminer la cause exacte et le mode opératoire à suivre.

4/ Surveiller l’arrivée de remontées capillaires

Les remontées capillaires sont ces traces d’humidité que l’on trouve au bas de nos murs : elles proviennent du sol et remontent sur le mur. Il existe plusieurs causes à ce phénomène, notamment la nature du terrain sur lequel se trouve la maison ou une évacuation insuffisante de l’eau de pluie.

C’est un problème qu’il faut prendre avec beaucoup de sérieux car il endommage les murs de la maison. Si vous en remarquez chez vous, il vous faudra contacter un professionnel.

Quelques astuces pour absorber l’humidité

 

Si ces gestes ne suffisent pas à endiguer la menace de l’humidité, ayez recours à des solutions plus offensives !

Placer des « pièges » à humidité : ils aideront à absorber l’excès d’humidité dans l’air ambiant.

1/ Le déshumidificateur maison

 

Déposez votre déshumidificateur maison dans la pièce qui présente trop d’humidité

2/Le chauffage.

 

Inutile de surchauffer, la température réglementaire de 19 °C convient. Mais il faut chauffer sans période d’interruption car l’air froid sature plus rapidement que l’air chaud.

Les zones froides. Quand c’est ­possible, isoler une paroi froide permet de supprimer l’humidité de condensation, remplacer les fenêtres à simple vitrage par du double vitrage aussi.

3/La pose d’une VMC

 

La Ventilation Mécanique Contrôlée est probablement le moyen le plus efficace de chasser durablement l’humidité. Son principe est simple : la VMC aspire de l’air dans

les pièces humides de la maison et le rejette vers l’extérieur

4/ La gomme arabique

 

Utilisez de la gomme arabique parfumée et placez-en dans les pièces, mais aussi dans vos placards si nécessaire. En plus de déshumidifier votre maison, elle y laissera un parfum agréable.

À éviter :

GARE AUX SOLUTIONS PIRES QUE LE MAL

Il faut à tout prix renoncer aux cache-misère qui masquent l’humidité sans en supprimer la cause. Le pire pour l’état du logement.

  • la pose de lambris sur un mur moisi, même si c’est esthétique. Ménager un passage pour l’air en haut et en bas ne résout rien ;
  • le remplacement du papier peint abîmé par un modèle imperméable. Il va ­piéger l’eau dans le mur ;
  • le revêtement étanche sur un mur extérieur altéré par les remontées capillaires.

[contact-form][contact-field label=”Nom” type=”name” required=”1″ /][contact-field label=”Email” type=”email” required=”1″ /][contact-field label=”Website” type=”url” required=”1″ /][contact-field label=”Comment” type=”textarea” required=”1″ /][/contact-form]

Featured post

Isolation thermique Isolation phonique

Vous envisagez de faire construire et souhaitez un bel espace dans les combles ou avez acquis un bien ancien pour lequel le remplacement de la couverture s’impose ? Pour votre confort, pensez en premier lieu à l’isolation de votre habitat.

L’isolation permet de protéger l’intérieur de l’habitat de l’influence de l’extérieur, tant sur le plan thermique que sur le plan phonique. Couplée à une solution de chauffage économique comme par exemple une pompe à chaleur, c’est la garantie de baisser vos énergétiques. Donc des économies financières

Chaque élément de la maison (sol, mur intérieur, combles, porte, etc.) bénéficiera d’un type d’isolation spécifique.

L’investissement le plus rentable sera toujours l’isolation thermique .

Mais quelles devront être les priorités de l’isolation ?

*Des murs mal isolés représentent 16% des déperditions thermiques d’un habitat.

*Une toiture non isolée représente 30% des déperditions thermiques d’un habitat

*Les murs représentent jusqu’à 25% des pertes de chaleur dans une maison peu ou mal isolée

Il existe un choix conséquent de matériaux d’isolation. Que ce soit de la laine de verre, de la ouate de cellulose, ou du plâtre isolant, il y aura toujours une solution pour l’isolation extérieure ou intérieure des murs et des combles de votre logement. Ces matériaux peuvent également être écologiques comme par exemple la laine de mouton, le chanvre, ou la laine de bois, qui entrent également dans la catégorie de l’isolation thermique

1*Pour les murs et cloisons, nous proposons des panneaux isolants variés, dont des modèles en laine de verre, en laine de roche ou en polystyrène.
2*Pour l’isolation par l’extérieur, vous trouverez des rouleaux de fibre de verre, des primaires de façade et des enduits.
3*L’isolation des combles pourra se faire avec de la ouate cellulose, de la laine de roche à étendre, des rouleaux de laine de verre, ou encore différents types de granulés à épandre (nid d’abeilles, béton, etc.).
4*Au niveau des sols, nous disposons de panneaux en polystyrène ou polyuréthane spécialement adaptés.

5*Pour les portes et fenêtres, notre sélection comprend des joints de porte et de fenêtre, de la mousse expansive, des bas de porte.

Au niveau de l’isolation phonique, que ce soit pour le plafond ou les cloisons, il existe diverses mousses acoustiques efficaces pour l’insonorisation de toute ou partie de l’habitation. Pour l’intérieur, le prix de la laine de roche reste très abordable alors que celui de la ouate de cellulose est légèrement supérieur. Un bac acier isolant pour la toiture représente un coût pour l’isolation extérieure, mais assure également de régler tout problème d’étanchéité du toit. Attention toutefois, car certains travaux d’isolation nécessitent un appareil respiratoire isolant pour travailler en toute sécurité. C’est pourquoi il est recommandé de s’adresser à une entreprise d’isolation professionnelle.

Tous les isolants ne s’installent pas de la même manière et certaines poses sont à proscrire suivant l’isolant choisi. Pensez à faire appel à un professionnel qualifié et spécialisé pour vos travaux d’isolation.

Isolation thermique  par l’extérieur

Isolation par l’extérieur

L’ isolation thermique par l’extérieur consiste à envelopper le bâtiment d’un manteau isolant. Dans l’existant, une isolation par l’extérieur peut être envisagée lors d’une rénovation complète ou un ravalement de façade, après avoir consulté les règles d’urbanisme de la commune.

L’isolation extérieure peut être efficace en cas de rénovation complète de pignons ou façades pour autant qu’il n’y ait pas de contrainte architecturale ou trop de parois vitrées, modénatures, balcons, loggias et autres bow-windows, qui représentent autant de ponts thermiques à traiter et donc de difficultés. Sinon, l’isolation intérieure peut s’avérer plus adéquate (facilité de réalisation).

Si l’on opte pour une isolation par l’extérieur, on privilégiera la technique d’isolation sous bardage ventilé qui résiste mieux dans le temps.
La mise en œuvre devra, suivant le système retenu, être conforme aux cahiers de prescriptions techniques (CPT) ou Avis techniques correspondants.

En revanche, l’isolation thermique par l’intérieur nécessite de traiter les points singuliers, représentés par les planchers par une isolation sous dalles flottantes. On peut en profiter pour faire un traitement acoustique entre logements ou encore incorporer un système de chauffage et de rafraîchissement. Quelle que soit la technique d’isolation, la dalle du rez-de-chaussée doit impérativement être isolée afin de réduire les pertes par le sol et l’inconfort procuré par un sol froid.

Technique de plus en plus utilisée pour isoler une maison neuve, l’ITE (Isolation Thermique par l’Extérieur) est également une solution très prisée dans le cadre de la rénovation pour de multiples raisons. Ce manteau isolant sera le gage d’une excellente protection face aux mouvements climatiques, qu’ils soient chauds ou froids, tout au long de l’année.

Pour chaque réalisation d’i.t.e., il est impératif de respecter “l’avis technique correspondant” ou le “cahier de prescriptions techniques” (CPT).

Si ce type disolation de mur extérieur impose certaines contraintes (telles que la perte de surface au sol au niveau des petits terrains, la modification totale de l’aspect de la maison ou la nécessité de prévoir une avancée suffisante de la toiture), il propose des avantages en termes de performance thermique et élimine intégralement la perte d’espace au sein même de la construction. Cela peut-être également être l’occasion de réaliser un ravalement de façade à votre goût. Découvrez donc ce qu’est exactement l’isolation par l’extérieur, à quel moment et pourquoi recourir à une telle solution, les divers matériaux utilisés ainsi que les techniques de pose. Vous saurez aussi, à l’issue de votre lecture, quel budget approximatif prévoir pour supporter le coût d’isolation par l’extérieur et profiterez de quelques bonnes astuces.

L’isolation thermique par l’extérieur : définition

Pour effectuer une isolation sur le mur extérieur, la solution de l’i.t.e. consiste à installer une couche isolante par dessus laquelle sera posée diverses autres couches dites de parement que ce soit du bois, du PVC, un enduit organique ou encore minéral… C’est cette protection qui offrira au bâtiment le niveau de performance thermique attendu puisqu’elle vient supprimer les responsables habituels des déperditions de chaleur, à savoir les ponts thermiques. Dans le cadre de cet aménagement sur les murs externes, on retrouve notamment l‘isolant pse. Il s’agit de polystyrène expansé, un matériau doté de nombreux atouts dans différents domaines dont celui de l’isolation. Ultra léger et recyclable, c’est le pose qui offre actuellement le meilleur rapport qualité/prix grâce à ses capacités isolantes (thermiques et acoustiques), bien sûr, mais aussi en termes de durabilité.

Quand et pourquoi recourir à une isolation par l’extérieur ?

Il existe une quantité infinie de raisons de se tourner vers une isolation extérieure de maison. Ainsi, dans le cadre d’une construction neuve, l’objectif sera d’éviter la perte de place au sein du logement tout en lui apportant un frein efficace aux déperditions de chaleur en hiver et en le protégeant aussi des grandes chaleurs aux beaux jours. Si cette isolation de façade intervient lors d’une rénovation, s’ajoutent la possibilité de donner un nouveau look à cette façade ainsi que le gros avantage de ne pas avoir à décrocher tous les meubles de la cuisine ou de la salle de bain.

Avantages et inconvénients des deux solutions

  Isolation extérieure
Avantages Augmentation de la performance thermique globale du bâtiment. Pas de réduction de la surface habitable ni de décoration à refaire. Solution de complément d’isolation à un ravalement. Réduction significative des consommations de chauffage. Modernisation de l’aspect des façades.

Pas d’obligation de quitter le logement pendant les travaux. Limitation des ponts thermiques structurels. Amélioration globale du confort des habitants.

Inconvénients Augmente le coefficient d’occupation au sol sur le terrain. Modifie l’aspect global de la maison (façades, toitures et ouvertures). Nécessite de créer une avancée complémentaire de la couverture et de la toiture et de modifier le système de récupération des eaux de pluie. Le pont thermique entre les combles et la façade reste malgré tout très important. Fixation des systèmes de fermeture à revoir (volets battants). Isolation des tableaux et appuis de fenêtres réduisant la grandeur des ouvertures et donc l’apport lumineux. Ne pas traiter les linteaux et les appuis de fenêtres engendre 18% de déperdition et réduit d’autant l’efficacité du système.

Ne peut pas être appliqué sur tous les bâtiments. Obligation de consulter les règles d’urbanisme de la commune et de s’assurer de l’accord des architectes des Bâtiments de France. Le coût au m² est très variable selon le type de projet et chaque projet est un cas d’espèce, notamment en réhabilitation (complexité du bâtiment, nombre d’ouvertures en façades, etc.). Il est, dans tous les cas, supérieur à celui d’une isolation par l’intérieur.

 

  Isolation intérieure
Avantages Augmentation de la performance thermique globale du bâtiment. Suppression des condensations sur parois froides.

Suppression de l’effet parois froides d’où amélioration du confort global. Amélioration du confort acoustique intérieur avec mise en œuvre de systèmes thermo-acoustiques. Coût d’exécution moins onéreux qu’une solution d’isolation par l’extérieur. Systèmes d’isolation faciles et rapides à mettre en œuvre. Réhabilitation et redistribution des pièces facilitée par les systèmes de doublage permettant le passage des gaines (électricité ou alimentation en eau).

Inconvénients Réduction de l’espace habitable. Révision du plan électrique (déplacement des prises, appliques et interrupteurs).

Embrasure des portes et des fenêtres à prévoir pour réduire au minimum les déperditions lumineuses. Décoration intérieure à refaire. Travaux à effectuer dans un local évacué de ses habitants le temps des travaux (notamment en cas de dépose d’une isolation précédente ou en remplacement d’un montage vide d’air + brique plâtrière).

En résumé

Au total, le choix effectué devra tenir compte de l’esthétique, de l’efficacité et de la facilité de pose et d’entretien.
Mais retenez que l’isolation ne s’impose pas du tout du point de vue énergétique pour les bâtiments neufs. Les systèmes de construction mis en œuvre aujourd’hui, avec continuité totale de l’isolation, rupteurs de ponts thermiques ou construction à ossature poteau-poutre intégrant l’isolant dans la paroi, n’imposent pas de passer par une isolation extérieure pour obtenir une enveloppe globale de bâti performante sur le plan thermique, été comme hiver.
Dans tous les cas, sachez que quel que soit le système d’isolation choisi, il est impératif de traiter le plancher bas qui, à lui seul peut représenter plus de 17% de la consommation.

Featured post

Refaire son électricité en 2018 prix(cout) et conseils

LE DIAGNOSTIC ELECTRIQUE

 

Dans un logement, l’installation électrique peut être une source d’accidents graves (incendie, électrocution). Aussi, il est impératif qu’elle soit vérifiée par un professionnel.

Avant de démarrer tous travaux concernant l’électricité de votre logement, faites réaliser un diagnostic de l’installation (à moins que celui-ci ne vous ait été remis dans le cadre de l’acquisition du logement). Ce diagnostic a pour but d’identifier les travaux nécessaires pour mettre aux normes une installation.Il traite notamment des points suivants :

Vérification de l’armoire électrique, de la présence d’une prise de terre et de la mise à la terre, des dispositifs de protection différentielle en tête d’installation et des protections contre les surintensités, Présence de la liaison équipotentielle et vérification de l’installation électrique de la salle de bain.

Le diagnostic sera en général réalisé par l’artisan ou l’entreprise électrique à qui vous envisagez de confier les travaux. Si toutefois le remplacement de l’installation électrique fait partie d’un programme de travaux plus importants, c’est l’architecte qui fera le diagnostic et définira avec vous le programme des travaux.

Mise en garde

 

Attention à la salle de bain ou à la salle d’eau !

 

L’électricité peut présenter un vrai danger dans toutes les pièces où il y a de l’eau. Il faut donc particulièrement faire attention à la sécurité et à la qualité de l’installation électrique dans cette pièce.

Les travaux de mise en sécurité de l’installation électrique figureront le cas échéant dans le diagnostic électrique. Ils devront être une priorité en termes de planification de vos travaux.

Le diagnostic pourra être réalisé par l’artisan ou l’entreprise électrique à qui vous envisagez de confier les travaux. Si toutefois le remplacement de l’installation électrique fait partie d’un programme de travaux plus importants, c’est l’architecte qui fera le diagnostic et définira avec vous le programme des travaux.

Dans le cadre d’une rénovation de votre installation électrique, il est nécessaire de faire le point des besoins en puissance du logement pour :

Estimer la puissance à souscrire auprès du fournisseur d’électricité
Pour établir ce bilan :

Faites la liste des appareils électriques à alimenter (chauffage, chauffe-eau, télévision, équipements de la cuisine, outillage pour le bricolage…) en identifiant les puissances électriques dont ils ont besoin (les puissances sont marquées sur l’emballage ou la fiche produit),

  • faites la somme des puissancesselon des scenarios de fonctionnement pour optimiser le bilan de puissance : en effet, tous les équipements ne fonctionnent pas en même temps.

Pour donner un ordre de grandeur, le besoin en puissance d’un logement peut aller de 9kW pour un appartement sans chauffage électrique à 12kW pour un appartement avec chauffage électrique, et jusqu’à 35kW pour une grande maison avec atelier de bricolage.

 

Refaire sa distribution électrique

Dans le cas de travaux sur de l’existant, c’est le passage en plinthe qui sera la solution la plus commode, sauf pour l’alimentation de l’éclairage en plafond et le raccordement de celui-ci à l’interrupteur, qui seront encastrés.

 

IMPLANTATION DES PRISES DE COURANT

Pour le nombre et l’implantation des prises de courant 16A, réfléchissez bien à la disposition de vos pièces et à la localisation des équipements à alimenter. L’idéal est d’avoir les prises de courant au plus proche de ces équipements pour ne pas avoir des longueurs de fils électriques par terre. 

La règlementation indique un nombre minimum de prises fixes pour les pièces de vie. Cela donne une idée du minimum acceptable :

 

  • pour les chambres, trois prises de courant 16A + T réparties en périphérie,
  • pour le séjour, 5 prises de courant 16A + T,
  • pour la cuisine, 4 circuits spécialisés pour les appareils électroménagers de forte puissance (cuisinière, lave-linge, lave-vaisselle, four, réfrigérateur, congélateur) et 6 prises de courant 16A + T pour les petits appareils électroménagers (grille-pain, cafetière, robots divers).

 

Si votre installation est déjà aux normes et que vous souhaitez compléter la distribution électrique de votre salle de bain, attention : celle-ci est très contrainte par la règlementation.

Autour de la baignoire et la douche, la norme NF C15-100 définit quatre volumes qui déterminent les caractéristiques de protection des matériels et appareillages électriques.

C’est logique : plus on est proche de la baignoire ou de la douche, plus le risque d’électrocution est important.

 

Le tableau électrique a une fonction essentielle de protection des occupants contre les risques électriques. Chaque circuit doit être protégé par un disjoncteur différentiel 30mA, dispositif à haute sensibilité qui coupe le courant en cas de défaut de l’installation pouvant mettre les personnes en danger par électrocution. (Il détecte en effet les fuites de courant vers la terre).

En outre, l’installation électrique doit impérativement comporter un circuit de mise à la terre. Les installations anciennes peuvent ne pas comporter de circuit de mise à la terre. Si c’est le cas, il faut impérativement remédier à cette situation qui nécessite l’intervention d’un électricien qualifié.

La coupure automatique et quasi instantanée de l’alimentation électrique d’un appareil présentant un défaut accidentel (contact d’un conducteur avec une masse métallique par exemple) constitue un principe essentiel pour assurer la sécurité des personnes en évitant les chocs électriques.

Cette protection repose sur deux conditions :

  • l’existence d’un lien des masses des matériels électriques à une prise de terre. La prise (à 3 broches) et le câblage doivent assurer cette liaison, qui doit aboutir à une mise à la terre de l’installation ;
  • la présence, dans le tableau électrique, d’un disjoncteur différentiel adapté.
  • Pour le câblage «apparent », les conduits assurant la protection des câbles doivent être continus. Les plinthes et goulottesdoivent donc être mises en œuvre avec leurs accessoires appropriés notamment aux changements de direction.
  • Pour le câblage en « encastré », les câbles ne doivent pas être noyés directement dans les matériaux de construction des murs et cloisons, ils doivent être mis dans des conduits spécifiques appelés canalisations ou fourreaux. Il est souhaitable de connaître la position de ceux-ci dans l’hypothèse de travaux.
  • Les prises sont conçues pour prévenir les dangers liés à un contact accidentel d’une partie du corps de l’occupant avec l’installation électrique lors de la manipulation des prises.
  • Les prises de courantdoivent être équipées d’une broche de terre qui permet leur liaison à la terre. Ce dispositif est une protection indispensable en cas de défaut d’isolement sur un circuit ou un appareillage.

    Attention : parfois, les prises de courant sont bien équipées d’une broche de terre mais celle-ci n’est en fait pas reliée à la terre ! Il faut le faire vérifier par un électricien qualifié.

Dans les installations électriques anciennes, l’absence de mise à la terre sur un ou plusieurs circuits peut être compensée par la protection par dispositif (disjoncteur différentiel) à haute sensibilité (30mA) du ou des circuits concernés. Ce n’est qu’une mesure compensatoire, dans l’attente de la réalisation effective des travaux de mise à la terre par un installateur qualifié.

Toutes les prises du logement (jusqu’à 32A) doivent être du type à obturation. Ces prises sont dotées d’un système intégré au socle qui est destiné à empêcher l’introduction d’un objet dans une seule alvéole et assure ainsi notamment la protection des enfants.

  • Les prises de courant doivent être réparties de manière régulière dans la pièce afin de laisser une plus grande liberté d’aménagement et d’éviter les fils électriques volants, les rallonges.
  • Les socles des prises de courant doivent être bien fixés et ne pas s’arracher quand on débranche un cordon d’alimentation. Elles doivent être au minimum à 5cm du sol (prise de courant jusqu’à 20A) et à 12cm minimum pour les prises de courant de plus de 20A.
  • Ces hauteurs minimales facilitent la connexion et la déconnexion des cordons d’alimentation et mettent les prises à l’abri des chocs (coup de pied) ou des projections d’eau (passage de la serpillère).

Cout de ravalement de façade

Un ravalement de façade est obligatoire tous les 10 ans, dans certaines communes. Ravaler la façade de sa maison permet de préserver l’intégrité des murs de votre habitation et d’améliorer l’isolation extérieure.

Quels sont les prix moyens pratiqués ?

Puis-je bénéficier d’aides financières ?

 

 

LES FRAIS SONT À LA CHARGE DU PROPRIÉTAIRE  

 

Les frais de ravalement d’une façade sont entièrement à la charge du propriétaire de la maison.

Dans le cas où il s’agit d’un immeuble en copropriété, les différents copropriétaires se partagent la facture au prorata de leurs parts respectives.

 

 

QUELS SONT LES PRIX MOYENS PRATIQUÉS ?  

 

La fourchette de prix s’étend de 30 à 100 euros le m2.

Pour une maison de 100 m2 avec 150 m2 de façade, cela vous reviendra entre 4 500 et 15 000 euros TTC en moyenne. Ce montant peut être allégé grâce à des aides financières.

Le prix au m2 varie en fonction de :

  • l’état de la façade,
  • du support de la façade (brique, pierre, parpaing…),
  • de la dimension de la façade,
  • des matériaux et outils à engager.

Nous vous recommandons d’établir des devis comparatifs pour avoir une idée plus juste du montant des travaux dans votre situation.

 

Demandez des devis en Ravalement de façade !

 

Voici le détail des prestations les plus courantes accompagnées de leur prix TTC :

 

Prestations Prix moyens
Echafaudage de 1 500 à 2 000 euros
Peinture  de 22 à 32 euros le m2
Lasure sur bois de 17 à 25 euros le m2
Badigeon de chaux environ 30 euros le m2
Enduit  de 20 à 30 euros le m2 pour un enduit monocouche

de 50 à 80 euros le m2 pour un enduit multi-couches

Imperméabilisation façade (peinture) de 32 à 50 euros le m2
Traitement anti-mousse et champignons de 30 à 100 euros le m2
Nettoyage de la façade environ 20 euros le m2

 

La fourchette de prix des enduits est assez large car plusieurs paramètres interviennent :

  • le type d’enduit: enduit pour construction neuve ou ancienne,
  • le type de finition: écrasée, lisse, grattée,
  • la technique d’applicationde l’enduit : à la taloche, à la tyrolienne ou à la machine en projeté,
  • le nombre de couchesà passer.

 

Corps de métier Tarif HT
Peintre de 20 à 45 euros de l’heure
Maçon environ 40 euros le m2
Architecte honoraires entre 8 et 12 % du montant total des travaux

  

ELIGIBILITÉ AUX AIDES FINANCIÈRES 

D’après la loi, le ravalement de façade est obligatoire tous les dix ans.

Si vous faites appel à un professionnel qualifié, vous pouvez bénéficier de :

  • la TVA à taux réduit 10%,
  • des subventions de l’ANAH,
  • certaines aides des collectivités territoriales,
  • certaines aides de la DDE (Direction Départementale de l’Équipement).

Si vous en profitez pour réaliser une isolation thermique par l’extérieur ou alors remplacer vos fenêtres par du double vitrage, vos travaux sont éligibles* au :

  • crédit d’impôt de 30%,
  • à l’éco-prêt à taux zéro
  • [contact-form][contact-field label=”NOM” type=”name” required=”1″ /][contact-field label=”Email” type=”email” required=”1″ /][contact-field label=”Adresse” type=”url” /][contact-field label=”Comment” type=”textarea” required=”1″ /][/contact-form]

    .

 

Featured post

Cout de ravalement de façade

Un ravalement de façade est obligatoire tous les 10 ans, dans certaines communes. Ravaler la façade de sa maison permet de préserver l’intégrité des murs de votre habitation et d’améliorer l’isolation extérieure.

Quels sont les prix moyens pratiqués ?

Puis-je bénéficier d’aides financières ?

 

 

LES FRAIS SONT À LA CHARGE DU PROPRIÉTAIRE  

 

Les frais de ravalement d’une façade sont entièrement à la charge du propriétaire de la maison.

Dans le cas où il s’agit d’un immeuble en copropriété, les différents copropriétaires se partagent la facture au prorata de leurs parts respectives.

 

 

QUELS SONT LES PRIX MOYENS PRATIQUÉS ?  

 

La fourchette de prix s’étend de 30 à 100 euros le m2.

Pour une maison de 100 m2 avec 150 m2 de façade, cela vous reviendra entre 4 500 et 15 000 euros TTC en moyenne. Ce montant peut être allégé grâce à des aides financières.

Le prix au m2 varie en fonction de :

  • l’état de la façade,
  • du support de la façade (brique, pierre, parpaing…),
  • de la dimension de la façade,
  • des matériaux et outils à engager.

Nous vous recommandons d’établir des devis comparatifs pour avoir une idée plus juste du montant des travaux dans votre situation.

 

Demandez des devis en Ravalement de façade !

 

Voici le détail des prestations les plus courantes accompagnées de leur prix TTC :

 

Prestations Prix moyens
Echafaudage de 1 500 à 2 000 euros
Peinture  de 22 à 32 euros le m2
Lasure sur bois de 17 à 25 euros le m2
Badigeon de chaux environ 30 euros le m2
Enduit  de 20 à 30 euros le m2 pour un enduit monocouche

de 50 à 80 euros le m2 pour un enduit multi-couches

Imperméabilisation façade (peinture) de 32 à 50 euros le m2
Traitement anti-mousse et champignons de 30 à 100 euros le m2
Nettoyage de la façade environ 20 euros le m2

 

La fourchette de prix des enduits est assez large car plusieurs paramètres interviennent :

  • le type d’enduit: enduit pour construction neuve ou ancienne,
  • le type de finition: écrasée, lisse, grattée,
  • la technique d’applicationde l’enduit : à la taloche, à la tyrolienne ou à la machine en projeté,
  • le nombre de couchesà passer.

 

Corps de métier Tarif HT
Peintre de 20 à 45 euros de l’heure
Maçon environ 40 euros le m2
Architecte honoraires entre 8 et 12 % du montant total des travaux

  

ELIGIBILITÉ AUX AIDES FINANCIÈRES 

D’après la loi, le ravalement de façade est obligatoire tous les dix ans.

Si vous faites appel à un professionnel qualifié, vous pouvez bénéficier de :

  • la TVA à taux réduit 10%,
  • des subventions de l’ANAH,
  • certaines aides des collectivités territoriales,
  • certaines aides de la DDE (Direction Départementale de l’Équipement).

Si vous en profitez pour réaliser une isolation thermique par l’extérieur ou alors remplacer vos fenêtres par du double vitrage, vos travaux sont éligibles* au :

  • crédit d’impôt de 30%,
  • à l’éco-prêt à taux zéro
  • [contact-form][contact-field label=”NOM” type=”name” required=”1″ /][contact-field label=”Email” type=”email” required=”1″ /][contact-field label=”Adresse” type=”url” /][contact-field label=”Comment” type=”textarea” required=”1″ /][/contact-form]

    .

 

Achat immobillier: cout de renovation

Vous allez acquérir ou venez d’acquérir une maison ancienne, où vous le savez, de nombreux travaux vous attendent.

De la toiture à la façade, en passant par des réparations, de la maçonneriel’isolation à refaire, les menuiseries et le système de chauffage à changer,

il y a du travail.

Et un budget à financer !

Quel budget prévoir pour une rénovation de maison ancienne ?

Comment estimer le coût global d’une rénovation de maison ?

Quels sont les postes de dépenses les plus importants ?

Comment se faire aider pour rénover une vieille maison ?

Quelles sont les aides financières disponibles pour les différentes rénovations ?

Découvrez quelles solutions s’offrent à vous pour votre maison !

 

Quel coût pour une rénovation de maison ?

De l’extérieur, elle ne paie pas de mine, mais vous imaginez déjà ce que vous allez y faire :

*abattre des cloisons,

*créer de nouveaux espaces,

aménager les combles perdus,

*changer les sols,

*agrandir une fenêtre pour la transformer en baie vitrée donnant sur la future terrasse.

Vous fourmillez d’idées, et savoir que toute cette surface va être à votre disposition pour se transformer en la maison de vos rêves est très attrayant.

Sauf que peu de personnes ont un budget illimité pour la rénovation de leur maison, et qu’il faut aussi commencer à prévoir certains financements pour éviter de se retrouver avec la moitié de la maison rénovée et l’autre moitié en attente par manque de liquidités.

Pour mener à bien votre rénovation, nous vous avons préparé un tableau avec des fourchettes de prix pour les travaux de rénovation !

 

Les 3 grands types de travaux de rénovation et leur prix 

 

Quelle aventure de se lancer dans l’achat de votre maison et d’imaginer comment vous allez pouvoir réaménager, agencer les pièces !

Créer une cuisine à la place de l’ancienne salle de bain,

*rénover votre salon avec style,

*déplacer les cloisons, vous approprier l’espace et en faire un lieu idéal à votre image,

 

c’est passionnant !

 

Vous en rêvez peut-être, imaginez toutes les combinaisons possibles ; ne parlons même pas de la décoration, votre esprit est en ébullition !

Quelle chance ! Profitez-en !

Nous vous avons facilité la tâche en regroupant le coût des principaux travaux en cas de rénovation ainsi que les aides disponibles.

Pour que vous sachiez en un clin d’œil ce qu’il est possible de faire et à quelle porte frapper pour bénéficier d’aides au financement !

 

 Travaux de remise en état

Travaux d’agencement, aménagement de l’espace

Travaux de rénovation énergétique

Toiture :
Remplacement de tuiles : 40 à 130euros le m2
Rénovation charpente : 10.000 à 20.000 euros

Aménagement des combles : 500 à 2.500 euros le m2

 Isolation thermique :

Isolation du toit :  20 à 70 euros le m2
Isolation des murs : 25 à 90 euros le m2
Isolation des combles : 25 à 90 euros le m2
Isolation des planchers bas : 30 à 80euros le m2

Façade : 35 à 100 euros le m2

Cloisons : 5 à 25 le m2

Rénovation fenêtres : 200 à 600 euros pièce

Maçonnerie
Chape : 15 à 25 euros le m2

Extension de maison : 800 à 2.000 le m2

Rénovation chauffage:
Chauffage au bois 1.500 à 6.000 euros
PAC 4.500 à 15.000 euros
Gaz naturel : 2.000 à 7.000 euros
Chauffage solaire ou biomasse : 3.000 à 15.000 euros
Chauffage électrique : 2.000 à 5.000euros

Rénovation des sols 20 à 100euros le m2
Rénovation des murs : 15 à 100euros le m2

Rénovation des plafonds : 15 à 250euros le m2

Cuisine : 1.000 à 8.000 euros

Rénovation production eau chaude : 500à 2.500 euros

Assainissement 1.000 à 8.000euros

Salle de bain 800 à 5.000 euros

Plomberie : 800 à 2.000 euros pour rénovation

Electricité :
Tableau électrique : 600 à 1.000euros
Mise à la terre : 300 à 1.000 euros
Disjoncteur différentiel : 200 à 350euros
Remise aux normes : 50 à 100euros le m2

 

Bien entendu tous ces prix moyens ne sont donnés que pour vous permettre de vous faire une idée un peu plus précise du coût total d’une rénovation de maison.

Comme chaque projet est différent, il convient de faire faire des devis et de les comparer.

Vous pouvez faire appel à plusieurs corps de métier ou à des entreprises générales de bâtiment.

Les aides disponibles pour rénover son logement

 

Vous n’êtes pas seuls dans votre rénovation de logement.

L’Etat promeut la rénovation énergétique avec des programmes d’aides au financement des travaux de rénovation pour performance énergétique.

Ainsi, plusieurs solutions sont possibles et cumulables entre-elles :

 

  • le CITEcrédit d’impôt de transition énergétique : déduction d’impôt de 30% des dépenses éligibles.
  • l’Eco-PTZ, prêt d’un montant maximum de 30.000 euros,
  • la TVA réduite : 5.5% pour certains travaux et matériaux,

 

Prenez le temps de vous renseigner pour pouvoir bénéficier du maximum d’aides afin de financer vos travaux de rénovation énergétique.

Attention, pour la plupart, il est obligatoire de passer par des professionnels labellisés RGE, Reconnu Garant de l’Environnement, pour pouvoir prétendre à ces aides.

 

Les conseillers de SANDRA BERTHIER COURTAGE vous aident et conseillent gratuitement et sans engagement

Le Conseil Sandra Berthier Courtage !

 

Deux solutions s’offrent à vous :

*soit vous refaites vous-mêmes et auquel cas, vous êtes très doué en bricolage, disposez de temps et de bras supplémentaires pour vous aider,

 

*soit vous faites appel à des professionnels, garants d’une pose rapide, soignée et dans les règles de l’art (permettant de faire jouer la garantie décennale et le droit des assurances en cas de problème) !

Proudly powered by WordPress | Theme: Baskerville 2 by Anders Noren.

Up ↑